Menu

CDD d'usage successifs : les juges contrôlent le caractère temporaire des emplois

Rédigé le Lundi 18 Février 2008 à 17:38 | Lu 1963 fois | 0 commentaire(s)


Nouvelle jurisprudence. - Depuis 2003, la Cour de cassation n'exigeait plus des juges du fond qu'ils contrôlent le caractère par nature temporaire des emplois pourvus en CDD d'usage à la double condition que :
- ces emplois relèvent bien de certains secteurs d'activité définis par le code du travail, une convention ou un accord collectif étendu (c. trav. art. L. 122-1, L. 122-1-1, L.122-3-10 et D. 121-2) ;
- l'usage constant de ne pas recourir à un CDI, en raison du caractère par nature temporaire de ces emplois, soit établi (cass. soc. 26 novembre 2003, BC V n° 298 ; cass. soc. 25 mai 2005, BC V n° 178 ; voir Dictionnaire Social, « Contrat à durée déterminée d'usage »).

La Cour de cassation revient aujourd'hui sur sa position. Les juges du fond doivent de nouveau contrôler le caractère par nature temporaire des emplois pourvus en CDD d'usage. A une nuance près : ce contrôle doit être fait en cas de succession de CDD d'usage.

Illustration. - Une salariée, engagée en qualité de journaliste pigiste dans le cadre de lettres successives d'engagement à compter du 29 avril 1994, a ensuite participé en la même qualité, à compter du 1er juillet 1999, à la réalisation de trois émissions de télévision. A la suite de la suppression d'une des émissions, l'employeur a mis à fin cette à collaboration.

Dans un premier temps, la salariée n'a obtenu ni la requalification de ses contrats en CDI, ni le paiement de diverses indemnités. A cette étape, les juges ont notamment considéré que l'employeur appartenait au secteur de l'audiovisuel, visé à l'article D. 121 2 du code du travail, et qu'il était d'usage constant de ne pas recourir à un CDI compte tenu du caractère par nature temporaire des programmes télévisés.

La Cour de cassation a censuré cette décision. Les juges auraient dû rechercher si :
- l'emploi de journaliste pigiste occupé par la salariée dans le secteur de l'audiovisuel faisait partie de ceux pour lesquels il est d'usage constant de ne pas recourir au CDI, peu important donc le caractère temporaire des programmes de télévision,
- l'utilisation de CDD successifs était justifiée par l'existence d'éléments concrets et précis établissant le caractère par nature temporaire de cet emploi.

Ce qu'il faut retenir. - Même dans les secteurs où la conclusion de CDD d'usage est autorisée, le recours à des CDD d'usage successifs n'est possible que si l'on est en mesure de le justifier par des raisons objectives qui s'entendent de l'existence d'éléments concrets établissant le caractère par nature temporaire de l'emploi. La Cour de cassation a pris cette décision à la lumière d'une directive européenne visant à limiter les CDD successifs (dir. 1999/70/CE du 28 juin 1999).(dir. 1999/70/CE du 28 juin 1999).

Cela étant, il ne faut pas, à notre sens, limiter ce revirement de jurisprudence à cette seule hypothèse : même pour un CDD d'usage isolé, il convient désormais de s'assurer qu'il s'agit de pourvoir un emploi temporaire.




Nouveau commentaire :


Derniers tweets
Ordonnances dialogue social: Habilitation ordonnances dialogue social 1ère séance Assemblée nationale du 10... https://t.co/rKgZDXtMnw
Contester la nécessité de l'expertise CHSCT: #CHSCT Lorsque l'expert a été désigné sur... https://t.co/jN6gCgSuGI https://t.co/QOIEplN3qZ
Quel bel hommage rendu à Nice, à nos français morts pour rien. Que les 86 faisceaux éclair votre chemin ...
#paris le rendez-vous à ne pas manquer https://t.co/fJD9We2bQz
#martinique le rendez-vous à ne pas manquer https://t.co/jKP6iw8LTo