Menu

Délégués et représentants syndicaux

Rédigé le Lundi 1 Décembre 2008 à 11:35 | Lu 536 fois | 0 commentaire(s)

Désignation. Accord collectif augmentant le nombre de délégués syndicaux d'établissement pouvant être désignés dans une unité économique et sociale. Désignation de deux délégués syndicaux la veille du transfert de deux établissements. Maintien en vigueur de l'accord pendant les quinze mois suivant le transfert. Employeur pouvant invoquer la caducité de l'accord (non). Validité des désignations (oui).


Deux établissements d'une société ont fait l'objet d'un transfert dans le cadre d'un contrat de sous-traitance à compter du 1er août ainsi que, par application de l'article L. 122-12, al. 2 [L. 1224-1] CT, les contrats de travail des salariés y travaillant ; se fondant sur un accord conclu dans le cadre de l'unité économique et sociale dont ces établissements étaient issus, augmentant le nombre de délégués syndicaux d'établissement pour tenir compte de la taille de cette unité économique et sociale, et dont il invoquait le maintien, un syndicat a, par lettre du 31 juillet, désigné deux délégués syndicaux au sein de l'un d'eux. L'employeur a contesté ces désignations en soutenant qu'à la suite du transfert des établissements entraînant leur sortie de l'unité économique et sociale et la disparition du périmètre servant de cadre à la désignation des délégués syndicaux, les stipulations de l'accord relatives au nombre de délégués syndicaux avaient perdu leur objet et étaient caduques.

Après avoir retenu que l'accord en vigueur dans le cadre de l'unité économique et sociale avait vocation à s'appliquer pendant une durée de quinze mois suivant le transfert de l'établissement, ce délai ayant pour but de permettre l'organisation de négociations afin d'adapter l'accord à la nouvelle structure de l'entreprise ou de définir de nouvelles dispositions, de sorte que sa caducité ne pouvait pas être invoquée, un tribunal d'instance, faisant ainsi une exacte application des dispositions de l'article L. 132-8, al. 7, devenu L. 2261-14 CT, a pu rejeter la demande d'annulation des désignations des deux délégués syndicaux.

Cass. soc. 21 octobre 2008, nos S 06-60.008 et 1722 FSPB, rejet.




Nouveau commentaire :


Derniers tweets
Ordonnances dialogue social: Habilitation ordonnances dialogue social 1ère séance Assemblée nationale du 10... https://t.co/rKgZDXtMnw
Contester la nécessité de l'expertise CHSCT: #CHSCT Lorsque l'expert a été désigné sur... https://t.co/jN6gCgSuGI https://t.co/QOIEplN3qZ
Quel bel hommage rendu à Nice, à nos français morts pour rien. Que les 86 faisceaux éclair votre chemin ...
#paris le rendez-vous à ne pas manquer https://t.co/fJD9We2bQz
#martinique le rendez-vous à ne pas manquer https://t.co/jKP6iw8LTo