Menu

Diffamation et tract syndical

Rédigé le Mercredi 18 Mai 2011 à 11:24 | Lu 948 fois | 0 commentaire(s)


Diffamation et tract syndical
Qu'y a-t-il de commun entre un journal quotidien et un tract syndical ? Au minimum ce qu'on appelle les délits de presse. En effet, le contenu d'un tract doit respecter les dispositions relatives à la presse (c. trav. art. L. 2142-5), dont celles sur la diffamation (loi du 29 juillet 1881, art. 29). Et un contexte électoral tendu n'est pas une excuse...

C'est ce qui a été rappelé dans une affaire où un candidat aux élections professionnelles avait assigné un syndicat en diffamation. Le syndicat avait distribué un tract selon lequel l'intéressé, secrétaire du CE sortant, avait licencié une assistante du CE « et ce, de façon indigne, alors qu'elle souffrait d'une longue et grave maladie ».

La cour d'appel avait donné raison au syndicat sur la base de sa bonne foi (il n'aurait révélé que des faits avérés) et d'un contexte électoral tendu. Insuffisant selon la Cour de cassation. L'exception de bonne foi ne joue que si quatre conditions sont réunies : l'absence d'animosité personnelle, la légitimité du but poursuivi, la prudence et la mesure dans l'expression ainsi que le sérieux de l'enquête (cass. civ., 1re ch., 17 mars 2011, n° 10-11784 FSPBI).




Nouveau commentaire :


Derniers tweets
Ordonnances dialogue social: Habilitation ordonnances dialogue social 1ère séance Assemblée nationale du 10... https://t.co/rKgZDXtMnw
Contester la nécessité de l'expertise CHSCT: #CHSCT Lorsque l'expert a été désigné sur... https://t.co/jN6gCgSuGI https://t.co/QOIEplN3qZ
Quel bel hommage rendu à Nice, à nos français morts pour rien. Que les 86 faisceaux éclair votre chemin ...
#paris le rendez-vous à ne pas manquer https://t.co/fJD9We2bQz
#martinique le rendez-vous à ne pas manquer https://t.co/jKP6iw8LTo