Lu 830 fois

Réintégration d'un salarié expatrié

Clauses conventionnelles à consulter et à appliquer



Un salarié expatrié qui, s'était vu confié, de retour en métropole, un poste équivalent à celui qu'il occupait avant son expatriation, l'a refusé et a pris acte de la rupture afin que cette dernière produise les effets d'un licenciement sans cause réelle et sérieuse.

Le refus du salarié a été jugé légitime. La convention collective applicable prévoyait, en effet, que les salariés envoyés à l'étranger doivent à leur retour être affectés à des emplois aussi compatibles que possible avec l'importance de leurs fonctions antérieures à leur rapatriement.

En conséquence, la comparaison devait s'effectuer avec le poste qu'occupait le salarié à l'étranger.

Jeudi 12 Avril 2007

Cass. soc. 7 mars 2007, n° 05-45680 D - RF Social

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Mai 2015 - 11:42 Délégué syndical le mandat dure 4 ans.

Samedi 28 Mars 2015 - 14:53 Discrimination et harcèlement