Menu

Villemur. La justice suspend la fermeture de Molex

Rédigé le Mercredi 20 Mai 2009 à 15:28 | Lu 1233 fois | 0 commentaire(s)


Le tribunal donne raison aux 283 salariés qui avaient assigné leur direction en référé estimant leur entreprise viable.


Villemur. La justice suspend la fermeture de Molex
une belle partie est gagnée même si la victoire est loin d'être acquise. C'est en résumé le ressenti de l'ensemble des salariés de Molex, à Villemur-sur-Tarn, qui ont obtenu satisfaction, hier, à Toulouse après le délibéré du tribunal de grande instance. Après un référé déposé contre la direction voilà quinze jours, la justice a tranché estimant que la société n'avait pas fourni au CE « des informations loyales et complètes », ce qu'ont toujours défendu les ouvriers de Molex refusant depuis l'annonce de la fermeture de l'usine de discuter du plan social avec leurs dirigeants. Le tribunal ordonne aujourd'hui à Molex de « suspendre la mise en œuvre du projet de restructuration et des licenciements. » Pour Maître Denjean, « il n'est donc plus question à ce jour de fermeture. Aujourd'hui, c'est très clair : la direction de Molex a menti bafouant les lois. On sait aujourd'hui que la décision de fermeture était basée sur des motifs purement financiers ». Sur ce point, les salariés ont au fil des dernières semaines mis la main sur des documents qui corroborent cet état de fait. Pour se faire entendre, ils avaient également séquestré leur patron plus de 30 heures pour obtenir au final un accord de sortie de crise leur accordant quatre mois d'activité supplémentaires sur le site. les salariés et la direction doivent se rencontrer mardi prochain pour faire le bilan de cet accord qui reste fragile puisque la direction impose en contrepartie une charge de travail importante.

Les employés de l'usine ayant fait le déplacement s'estimaient hier « soulagés » par cette décision.

« un espoir »
Alexis Antoine ne cache pas sa joie : « cela laisse entrevoir un espoir » dit-il, mais « cela permet aussi de gagner du temps pour préparer l'avenir ». Et d'ajouter : « cette décision risque de faire écho en ces temps de crise, et de redonner de l'espoir, à ceux qui sont en danger comme nous ». Forts de la légitimité que leur a accordée le tribunal, les travailleurs de Molex attendent cependant « encore beaucoup des élus locaux et du gouvernement ». « Il est maintenant temps pour nous de trouver les solutions adéquates pour sauver le site car l'on sait qu'il est viable », a souligné Denis Parise, délégué du CE. Déjà, une rencontre est prévue avec le secrétaire d'État chargé de l'industrie et de la consommation, Luc Chatel. Hier soir, une assemblée générale a eu lieu à Villemur-sur-Tarn pour annoncer ce que tous appellent déjà « une bonne nouvelle ». Y compris pour la direction qui a pourtant une autre lecture de ce jugement




Nouveau commentaire :


Derniers tweets
Ordonnances dialogue social: Habilitation ordonnances dialogue social 1ère séance Assemblée nationale du 10... https://t.co/rKgZDXtMnw
Contester la nécessité de l'expertise CHSCT: #CHSCT Lorsque l'expert a été désigné sur... https://t.co/jN6gCgSuGI https://t.co/QOIEplN3qZ
Quel bel hommage rendu à Nice, à nos français morts pour rien. Que les 86 faisceaux éclair votre chemin ...
#paris le rendez-vous à ne pas manquer https://t.co/fJD9We2bQz
#martinique le rendez-vous à ne pas manquer https://t.co/jKP6iw8LTo