Menu

Les comptes du comité d’entreprise.

Rédigé le Jeudi 20 Octobre 2011 à 14:30 | Lu 1172 fois | 0 commentaire(s)

Créé en 1946, le comité d’entreprise constitue l’un des piliers du « modèle social français » dont le développement, et le succès croissant auprès des salariés s’est étendu à l’espace européen.


Les comptes du comité d’entreprise.

Les comptes du comité d’entreprise.
Le législateur a confié aux CE, deux missions fondamentales : Favorise l’expression collective des salariés, et la gestion des activités sociales et culturelles. Aux regards de ces responsabilités, deux budgets distincts leur sont alloués.

La gestion des fonds nécessite rigueur, clarté et transparence dont les comptes et l’information financière doivent être le reflet.
Alors nous allons très vite constater qu’il y a deux écoles. La  vision des experts comptables qui estiment que la rigueur, la clarté et la transparence ne peux avoir lieu que si et seulement si un plan comptable et mis en place. Ainsi s’impose aux comités d’entreprise une véritable gestion et tenu comptable comme n’importe qu’elle entreprise. Pour cela il sera préférable de s’équiper d’un bon logiciel de comptabilité du type (Ciel comptabilité, EBP comptabilité,…)

N’oublions pas un autre point, certains comités d’entreprise doivent gérer plus de 100 salariés. Les circulaires d’URSSAF sont de plus en plus dures et il devient essentiel à ce moment-là de s’équiper d’un logiciel de gestion des activités sociales et culturelles.

L’autre école concerne la vision du Code du travail. Celui-ci dit que le comité doit gérer ces fonds en bon père de famille. Alors on peut se demander ce que le législateur sous-entend dans la notion de bon père de famille. Une simple tenue de comptes dans un cahier pourrait alors suffire.

Concrètement cela devient de ce fait un sacré dilemme. Soit le comité opte pour une tenu comptable soi celui-ci opte pour un cahier de tenu de compte. Sincèrement pensez-vous qu’une tenue dans un cahier serait suffisante ? Je ne le pense pas. Alors certaines personnes estiment que le choix doit se faire en fonction du montant des subventions. Moins de 10 000 euros une gestion manuelle, plus de 10 000 euros une gestion comptable.

Mon point de vue et simple. Je ne pense pas que l’on doit prendre des risques de nous entendre dire que le trésorier n’est pas transparent. De plus le comité impose à l’employeur une transparance dans ces documents et de plus une rigueur. Alors est-ce que le comité doit être exempté de cela ? Je ne le pense pas.

En conclusion, je pense que vous devrez envisager la mise en place d’un outil de gestion pour gérer les comptes du comité.
Alors à vos comptes, à votre comptabilité et faits donc des bilans et des comptes de résultats. Je vous rappelle que les experts comptables peuvent vous accompagner dans la démarche de faire votre bilan et votre compte de résultat.Le législateur a confié aux CE, deux missions fondamentales : Favorise l’expression collective des salariés, et la gestion des activités sociales et culturelles. Aux regards de ces responsabilités, deux budgets distincts leur sont alloués.

La gestion des fonds nécessite rigueur, clarté et transparence dont les comptes et l’information financière doivent être le reflet.
Alors nous allons très vite constater qu’il y a deux écoles. La  vision des experts comptables qui estiment que la rigueur, la clarté et la transparence ne peux avoir lieu que si et seulement si un plan comptable et mis en place. Ainsi s’impose aux comités d’entreprise une véritable gestion et tenu comptable comme n’importe qu’elle entreprise. Pour cela il sera préférable de s’équiper d’un bon logiciel de comptabilité du type (Ciel comptabilité, EBP comptabilité,…)

N’oublions pas un autre point, certains comités d’entreprise doivent gérer plus de 100 salariés. Les circulaires d’URSSAF sont de plus en plus dures et il devient essentiel à ce moment-là de s’équiper d’un logiciel de gestion des activités sociales et culturelles.

L’autre école concerne la vision du Code du travail. Celui-ci dit que le comité doit gérer ces fonds en bon père de famille. Alors on peut se demander ce que le législateur sous-entend dans la notion de bon père de famille. Une simple tenue de comptes dans un cahier pourrait alors suffire.

Concrètement cela devient de ce fait un sacré dilemme. Soit le comité opte pour une tenu comptable soi celui-ci opte pour un cahier de tenu de compte. Sincèrement pensez-vous qu’une tenue dans un cahier serait suffisante ? Je ne le pense pas. Alors certaines personnes estiment que le choix doit se faire en fonction du montant des subventions. Moins de 10 000 euros une gestion manuelle, plus de 10 000 euros une gestion comptable.

Mon point de vue et simple. Je ne pense pas que l’on doit prendre des risques de nous entendre dire que le trésorier n’est pas transparent. De plus le comité impose à l’employeur une transparance dans ces documents et de plus une rigueur. Alors est-ce que le comité doit être exempté de cela ? Je ne le pense pas.

En conclusion, je pense que vous devrez envisager la mise en place d’un outil de gestion pour gérer les comptes du comité.
Alors à vos comptes, à votre comptabilité et faits donc des bilans et des comptes de résultats. Je vous rappelle que les experts comptables peuvent vous accompagner dans la démarche de faire votre bilan et votre compte de résultat.





Nouveau commentaire :


Derniers tweets
Ordonnances dialogue social: Habilitation ordonnances dialogue social 1ère séance Assemblée nationale du 10... https://t.co/rKgZDXtMnw
Contester la nécessité de l'expertise CHSCT: #CHSCT Lorsque l'expert a été désigné sur... https://t.co/jN6gCgSuGI https://t.co/QOIEplN3qZ
Quel bel hommage rendu à Nice, à nos français morts pour rien. Que les 86 faisceaux éclair votre chemin ...
#paris le rendez-vous à ne pas manquer https://t.co/fJD9We2bQz
#martinique le rendez-vous à ne pas manquer https://t.co/jKP6iw8LTo