Connectez-vous S'inscrire
Menu

Imputer les abonnements sur le budget formation

Rédigé le Mercredi 18 Mai 2011 à 11:25 | Lu 2489 fois | 0 commentaire(s)


Imputer les abonnements sur le budget formation

Dans les entreprises de 10 salariés et plus, certaines dépenses directes sont imputables sur la participation formation. Le coût des abonnements à des publications spécialisées faisant souvent débat, le ministre a apporté des éléments de réponse.

Sort des dépenses directes

Sur le 0,9 % « budget de formation ». - Les entreprises de 10 salariés et plus doivent consacrer 0,9 % de leur participation à la formation professionnelle, aux financements d'actions formation, du FPSPP, du DIF et de divers congés de formation.Pour ce faire, elles peuvent :
- effectuer un versement à un organisme collecteur (pour tout ou partie du 0,9 %) ;
- et/ou dépenser directement (pour tout ou partie du 0,9 %, sous réserve du versement obligatoire à un collecteur au titre du FPSPP).

Imputabilité des dépenses. - Toutes les dépenses directes ne sont pas considérées comme déductibles. Si ce sont principalement les coûts des actions de formation qui sont pris en compte, d'autres types de dépenses peuvent être reconnus imputables (voir RF Social, Cahier juridique 104, « Formation : plan et participation financière de l'entreprise », §§ 138 à 217).

Dépenses d'abonnement

Publications spécialisées. - Les frais d'abonnement pouvant être considérés comme des dépenses imputables sur le 0,9 % de la participation formation sont ceux qui concernent des publications scientifiques, techniques, financières, économiques ou professionnelles.

Publications rattachées à la formation des salariés. - Pour être imputables sur la participation à la formation professionnelle, les abonnements à des publications spécialisées doivent pouvoir être rattachés à une action de formation particulière, à des groupes d'actions de formation mises en oeuvre régulièrement par l'entreprise ou au fonctionnement d'un centre de formation mis en place par cette dernière (circ. DGEFP 2006-35 du 14 novembre 2006).

Confirmant ce principe, le ministère a précisé que cette règle permet l'imputation de dépenses d'abonnements comme « annexes aux activités de formation d'une entreprise au bénéfice de son personnel ». L'employeur peut imputer la dépense dès lors que « cette formation existe et que la publication reçue a un contenu en rapport avec les formations mises en oeuvre, quelles que soient leurs formes, et notamment sans avoir à être rattachée à un stage unique ». Ce faisant, l'administration ne s'oppose pas à l'imputabilité d'abonnements à des revues techniques ou professionnelles dès lors qu'elles sont effectivement utilisées dans le cadre des formations qui existent, de manière générale ou particulière, dans l'entreprise (rép. Hunault n° 1494, JO 8 mars 2011, AN quest. p. 2339).

Abonnements non imputables. - L'employeur ne peut pas, en revanche, imputer sur son budget formation les abonnements à des publications spécialisées, indépendants de toute mise en oeuvre de formation (circ. DGEFP 2006-35 du 14 novembre 2006).

Imputabilité avant 2006

Depuis 2006, l'imputation des abonnements à des publications scientifiques, techniques, financières et économiques sur la participation formation, indépendamment d'un rapport direct avec une action de formation, n'est plus tolérée (circ. DGEFP 2006-35 du 14 novembre 2006 ; circ. 89-471 du 17 juillet 1989 abrogée). Cela étant, avant 2006, certaines conditions étaient déjà exigées (ex. : lien avec l'activité de l'entreprise).





Nouveau commentaire :



Les plus récentes
Antonio FERNANDES | 26/09/2017 | 225 vues
| 20/07/2017 | 311 vues
Antonio FERNANDES | 25/06/2016 | 445 vues
Antonio FERNANDES | 22/06/2016 | 272 vues
| 21/03/2016 | 384 vues


Derniers tweets
@antoniojoaofern Merci ma belle ton île pour février
RT @antoniojoaofern: Départ pour la #Guyane pour parler de #dialoguesocial et la mise en place des #cse. Objectif : former les praticiens d…
Formation pratique des élus au Comité social et économique #cayenne https://t.co/l1YqJkRF5q
Le code du travail applicable en Mayotte.: Ordonnance n° 2017-1491 du 25 octobre 2017 portant extension et...… https://t.co/0gTOWidjtn
RT @antoniojoaofern: Notre vision de l'expertise en qualité du travail et de l'emploi pour les #CSE https://t.co/ALAvUGMQIB


Inscription à la newsletter

Vidéo à la Une
La souffrance au travail.