Menu
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le déficit public devrait atteindre 5,6% du PIB

Le déficit de l'Etat devrait s'élever à 103,8 milliards d'euros en 2009, selon les prévisions inscrites dans la loi de finances rectificative.



Le déficit public devrait atteindre 5,6% du PIB
Le déficit de l'Etat devrait atteindre 103,8 milliards d'euros en 2009 et les déficits publics (Etat, collectivités, comptes sociaux) 5,6% du PIB, d'après les prévisions inscrites dans la loi de finances rectificative, a-t-on appris mercredi 4 mars de source gouvernementale. Le déficit public se maintiendrait à 5,2% du PIB en 2010 en raison de l'impact de la crise. Il se réduirait ensuite à 4% en 2011 pour revenir en 2012 à 2,9%, en-dessous de la limite de 3% autorisée par Bruxelles. Le déficit public constitue la somme empruntée sur une année. Il faut la distinguer de la dette publique qui représente le montant total des dettes.
Celle-ci devrait atteindre 73,9% du PIB cette année. Elle devrait s'alourdir encore par la suite pour se situer "aux environs de 77-78% du PIB en 2010-2011".


Relance et Sécurité sociale

Le budget 2009 prévoyait initialement un déficit de 52 milliards d'euros pour l'Etat. Il devrait atteindre en fait le chiffre record de 103,8 milliards, selon la version rectifiée du budget présentée mercredi en Conseil des ministres.
Ce chiffre prend en compte les dépenses liées au plan de relance (2,65 mds d'euros pour les mesures d'accompagnement social, 6,9 mds d'aide à l'industrie automobile) et 7,5 milliards liés à la baisse des recettes, notamment des recettes fiscales (-6,3 mds) en raison du ralentissement de l'activité économique.
A cela s'ajouteront les déficits de la Sécurité sociale et des collectivités locales. Au total, le déficit public atteindra donc cette année 5,6% du PIB, loin de la limite des 3% préconisée par Bruxelles, prévoit le gouvernement dont l'objectif est de le ramener "à moins de 3% du PIB en 2012". Le gouvernement prévoyait jusqu'à présent un déficit public de 4,4% en 2009.


Recul de 1,5% du PIB

Quatrième projet de loi de finances rectificative depuis septembre, ce nouveau "collectif budgétaire" intègre également un recul de 1,5% du Produit intérieur brut (PIB) français cette année, selon les dernières prévisions de Bercy. Le budget 2009 tablait au départ sur une croissance comprise entre 0,2% et 0,5%.
A l'instar de ses voisins, la France va donc plonger dans la récession pour la première fois depuis 1993.
Le gouvernement a également revu sa prévision d'inflation, désormais évaluée à 0,4% cette année contre 1,5% dans la loi de finance initiale.


"60% du déficit provient de la crise"


Selon Eric Woerth, "60% du déficit provient de la crise".
"La dette, c'est du déficit accumulé. Plus le déficit augmente, plus la dette augmente. La question, ce n'est pas tellement la dette, c'est comment sortir de la crise. 60% du déficit provient de la crise et donc 60% du déficit se résorbera quand la crise sera passée", a déclaré le ministre du Budget à la sortie de la commission des Finances, en réponse à une question sur la dette publique.
"60% du déficit c'est en réalité l'outil de lutte contre la crise, il faut sortir de la crise et on retrouvera un cheminement financier normal. Le problème n'est pas la dette, le problème c'est le déficit".
"C'est un déficit structurel et conjoncturel, il y en a toute une partie qui est destinée à financer les mesures de relance et qui présente un caractère ponctuel, temporaire et indispensable", a ajouté à ses côtés la ministre de l'Economie, Christine Lagarde.

Lu 3010 fois
Jeudi 5 Mars 2009 - 10:19
NOUVELOBS.COM



1.Posté par horpic le 08/03/2009 11:41
excellent article, merci

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 2 Octobre 2018 - 06:24 Les changements au 1er octobre






Inscription à la newsletter