Menu
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plafond de la Sécurité sociale : valeurs 2018

#CSE #bonachat #noel #IRP



Les prestations liées aux activités sociales et culturelles

Plafond de la Sécurité sociale : valeurs 2018
Plafond de la Sécurité sociale : valeurs 2018
Les prestations liées aux activités sociales et culturelles
 
Le plafond mensuel de la Sécurité sociale est fixé à 3 311 € au 1er janvier 2018.
Le plafond journalier est fixé à 182 €.
 
Les cadeaux et bons d’achat offerts aux salariés par le comité d’entreprise, le comité social et économique ou directement par l’employeur sont par principe (à moins qu’ils ne soient constitutifs d’un secours), soumis aux cotisations de Sécurité sociale, s’agissant au sens strict, d’un avantage attribué par l’employeur « en contrepartie ou à l’occasion du travail ».
 
Toutefois, l’Urssaf fait prévaloir, au bénéfice des salariés, une approche bienveillante de ces avantages et admet par tolérances ministérielles que, sous certaines conditions, ce type d’avantages soit exonéré du paiement des cotisations et contributions de Sécurité sociale.
 
Lorsque le montant global de l’ensemble des bons d’achat et cadeaux attribué à un salarié au cours d’une année civile n’excède pas 5 % du plafond mensuel de la Sécurité sociale (soit 165 euros pour 2018), ce montant est non assujetti aux cotisations de Sécurité sociale.
 
Nous rappelons que :
 
L’attribution du bon d’achat doit être en lien avec l’un des événements suivants
 
  • la naissance, l’adoption,
  • le mariage, le pacs,
  • le départ à la retraite,
  • la fête des mères, des pères,
  • la Sainte-Catherine, la Saint-Nicolas,
  • Noël pour les salariés et les enfants jusqu’à 16 ans révolus dans l’année civile,
  • la rentrée scolaire pour les salariés ayant des enfants âgés de moins de 26 ans dans l’année d’attribution du bon d’achat (sous réserve de la justification du suivi de scolarité).
  • Par « rentrée scolaire », il faut entendre toute rentrée de début d’année scolaire, universitaire… peu importe la nature de l’établissement : établissement scolaire, lycée professionnel, centre d’apprentissage...
 
Les bénéficiaires doivent être concernés par l’événement. Par exemple, un salarié sans enfant n’est pas concerné par les bons d’achat remis pour la rentrée scolaire, pour le Noël des enfants, ou pour la fête des mères/pères.
Lu 256 fois
Mardi 5 Décembre 2017 - 08:00


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 5 Juin 2018 - 07:42 La formation des membres du CSE

Mardi 5 Juin 2018 - 07:35 C'est quoi le conseil d'entreprise










Inscription à la newsletter