Menu
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les organisations du travail à l’épreuve de la crise. La prévention intégrée des risques.

La formation des membres de la délégation du personnel du comité social et économique mentionnée à l'article L. 2315-18 a pour objet :

1° De développer leur aptitude à déceler et à mesurer les risques professionnels et leur capacité d'analyse des conditions de travail ;

2° De les initier aux méthodes et procédés à mettre en œuvre pour prévenir les risques professionnels et améliorer les conditions de travail.

Cette formation est prise en charge par l'entreprise est concerné l'ensemble des membres de la délégation du personnel.



Le confinement bouleverse tout : les productions, les manières de travailler, les équilibres économiques, les situations humaines et sociales, le rapport au savoir scientifique, la place de la prévention, la prise de décision en temps de crise, etc. La crise fait coexister et enchevêtre des dimensions, habituellement cloisonnées : les différents types de risques, les différents temps sociaux et les relations, etc.

La question des conditions de travail et de la santé s’impose sur le devant de la scène. Pour autant, la visibilité sociale du travail reste inégale, et ce qui est donné à voir, dans les médias - généralistes ou spécialisés - concerne certains métiers emblématiques, comme les "soignants" des hôpitaux. D’autres professions restent peu visibles. Il existe néanmoins de nombreuses tentatives pour rendre compte du vécu de travailleurs exerçant ces activités, au travers de récits et de portraits, tels que les livreurs, les caissières, les agents funéraires, les commerçants, les salariés du nettoyage, du ramassage des ordures, de l’agro-alimentaire. Mais pour d’autres métiers, rien n’est dit encore. Si la période a suscité de nombreuses contributions, opinions, et analyses diverses sur les questions de conditions de travail, d’organisation du travail, de management, il nous apparaît essentiel de garder à l’esprit que derrière ces termes, il y a des femmes et des hommes qui travaillent. 

La relation performance / prévention au cœur de la réélaboration des gestes professionnels

Hypothèse générale : en temps habituel, la prévention est souvent perçue comme entravant la productivité. Dans le contexte de crise sanitaire, la prévention est ce qui permet et garantit la poursuite de l’activité. Il en est de même au moment de la reprise. Mais les gestes professionnels sont amenés à se réélaborer dans des contextes changeants.

En fait, c’est l’activité́ elle-même qui doit se reconfigurer dans un cadre transformé entraînant une évolution des gestes et des pratiques professionnelles avec des façons inédites de se protéger et d’éviter la contamination. Les mesures de protections sanitaires nécessitent une distanciation physique plus ou moins forte. Le maintien durable des mesures de distanciation physique fait peser une tension sur les mesures de prévention des risques.

Certains gestes professionnels peuvent être empêchés ou rendus plus difficiles. Cette question doit être débattue dans les collectifs et ne dépend pas de règles préétablies.

L’enjeu pour les professionnels consiste à respecter les consignes sans rompre le dialogue et l’attention fine aux bénéficiaires de la relation. Comment maintenir ce qui fonde cette activité́ et les résultats que l’on attend - la guérison ?

Les enjeux psychosociaux du travail confiné et du travail en reprise d'activité

Le travail en régime de pandémie a généré ou amplifié les risques psychosociaux. Quelles ressources développer ou soutenir pour en réduire les effets ?

La situation vécue par une grande partie des salariés en télétravail pendant la période de confinement se caractérise par l’entrecroisement de différentes formes d’activités : professionnelle, domestique, scolaire, émotionnelle, etc. Ce mélange est inégalement réparti entre les femmes et les hommes, les femmes assurant l’essentiel du travail domestique, parfois dans des contextes d’accroissement des violences conjugales.

Dans la situation de travail confiné à domicile, plusieurs facteurs de risques psychosociaux peuvent être identifiés :
  • Un environnement de travail à domicile et un matériel inadapté à la situation de télétravail permanent, engendrant ainsi fatigue, usure, et stress ;
  • Le brouillage des espaces et des temps professionnels et personnels ;
  • L’intensité de la charge de travail et le temps de travail recomposé - report d’une partie du temps de travail le soir, par exemple -, une charge cognitive du télétravail et de l’enchaînement des visioconférences ;
  • L’isolement social et professionnel lorsqu’il n’y pas de temps prévus pour des points individuels et collectifs ;
  • Le management à distance lorsqu’il ne s’adapte pas à la situation et tente de maintenir une forme de contrôle exacerbé ;
  • Des tensions dans les relations de travail liées à la fragmentation des équipes ;
  • La peur liée à la crise sanitaire - peur de tomber malade, d’être vecteur de la maladie, peur de l’avenir, d’être stigmatisé à cause d’une contre-indication en lien avec le risque épidémique.
  • Les craintes liées à la situation de l’emploi - pour les salariés sous statut précaire ou ceux dont l’entreprise risque de se trouver en difficulté économique.
 Il importe alors que les manageurs prennent un temps avec les salariés et leurs équipes afin de permettre l’expression des craintes, des difficultés, et de discuter des conditions concrètes de reprise.

Une formation pour comprendre

Le CSE/CSSCT procéder à l’analyse des risques professionnels auxquels peuvent être exposés les salariés (notamment les effets liés aux facteurs dits de « pénibilité ») et les femmes enceintes. Proposer des actions de prévention par rapport au harcèlement sexuel et agissements sexistes ainsi qu’au harcèlement moral. Faciliter l’accès des femmes à tous les emplois, aménager et adapter les postes de travail pour faciliter l’accès et le maintien des personnes handicapés.

Pour découvrir notre programme et nos dates, nous vous invitons à cliquer sur lien. 
Lu 1550 fois
Mercredi 19 Janvier 2022 - 10:11

Notez




Formation en ligne CSE, CSSCT (Lille, Paris, Lyon, Marseille, Martinique, Cayenne, Ile de la réunion)



Nous joindre :

Pour vous accompagner plus facilement, nous avons mis en place un service d'accueil téléphonique performant vous permettant de nous joindre plus facilement. 




Désormais, vous pouvez contacter :

Groupe instant - Agora 3

Heures d’ouverture
Du lundi au vendredi : 9h00–17h00
Téléphone : 04 81 09 76 37

Formulaire de contact
 


27/08/2014





Nos prochains rendez-vous formation en inter-CSE ou distanciel




Inscription à la newsletter