Menu
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

SEXISME AU TRAVAIL : Dix leviers pour l’entreprise



La disposition concernant l’agissement sexiste a été intégrée dans notre droit du travail en 2015. L’heure est venue de lui donner sa pleine mesure au sein des organisations de travail en actionnant un certain nombre de leviers d’action. L’entreprise a, en effet, la responsabilité d’offrir un cadre de travail favorisant le bien vivre ensemble et reposant sur le respect mutuel entre ses membres et une culture exempte de sexisme.

Les attitudes et comportements sexistes tels que définis à l’article L. 1142-2-1 du code du travail, communément appelés « sexisme ordinaire », ont des répercussions directes à la fois sur le bien-être au travail des salarié.e.s et sur leur sentiment de compétence et de légitimité. Les femmes y sont plus souvent confrontées que les hommes. 80% des femmes cadres et 74% des femmes non cadres salariées considèrent que, dans le monde du travail, les femmes sont régulièrement confrontées à des attitudes ou comportements sexistes (Enquêtes CSEP sur « Les relations de travail entre les femmes et les hommes » novembre 2013 et novembre 2016).

Le sexisme conduit les femmes à adopter des stratégies d’évitement, voire de retrait, et nuit à la performance de l'entreprise et de ses salarié.e.s.

Lutter contre les agissements sexistes, définis dans le Code du travail, est donc plus que jamais nécessaire. Cet engagement peut se concrétiser sur la base d’une politique d’égalité professionnelle, menée notamment dans le cadre du dialogue social, et reposant par exemple sur des actions en faveur de la mixité, de l’amélioration des conditions de travail, de la parentalité et de l’articulation des temps.

Mais il ne saurait se confondre avec cette exigence légale, indispensable mais non suffisante. La lutte contre le sexisme exige des outils spécifiques. La pleine égalité professionnelle et la mixité ne pourront être atteintes sans l’élimination de toutes les formes de sexisme dans l’entreprise.

Vous êtes délégué.e syndical.e, ou membre d’une IRP (DP-CE-CHSCT, CSSCT)

Exercer votre vigilance à l’égard des propos, comportements et agissements sexistes
 
En vous formant à repérer les différentes manifestations du « sexisme ordinaire ». Il est nécessaire que vous soyez formé.e.s aux enjeux de l’égalité femmes hommes et stéréotypes sexistes afin d’être en mesure de repérer les situations d’agissement sexiste et d’agir efficacement auprès des salarié.e.s. En ayant une oreille attentive et en adoptant une posture bienveillante lorsqu’un ou une salarié.e vous alerte sur une situation d’agissement sexiste. Les agissements sexistes, même mineurs, en apparence, créent de la souffrance, susceptible d’avoir des répercussions grave sur la santé et la performance de la personne au travail.

Saisir l’employeur 

En saisissant par écrit votre employeur. En tant que délégué.e du personnel, si vous constatez, notamment par l’intermédiaire d’un.e salarié.e, qu’il existe une atteinte aux droits des personnes, à leur santé physique et mentale ou aux libertés individuelles, injustifiée et disproportionnée, vous pouvez alerter l’employeur afin qu’il procède à une enquête.

Inviter le/la salarié.e, le cas échéant, à saisir la médecine du travail 

En rappelant au/à la salarié.e qu’il/qu’elle peut s’adresser à la médecine du travail ou en l’orientant vers une structure spécialisée de souffrance au travail afin qu’il/elle puisse parler de sa situation à un professionnel de santé.

Porter la question de l’interdiction de tout agissement sexiste devant le CHSCT/CSSCT

En proposant des actions de prévention liées à l’interdiction de tout agissement sexiste (article L.4612-3 CT). Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail contribue à la promotion de la prévention des risques professionnels dans l’établissement et suscite toute initiative qu’il estime utile dans cette perspective.

Inviter le/la salarié.e à conserver, rassembler tous les documents et éléments relatifs aux agissements subis :

En lui conseillant de recueillir tout élément de fait (échanges de mails, postit, témoignages, arrêts de travail, etc.).

Demander à intégrer dans le dialogue social (information, consultation, négociation de l’entreprise sur l’égalité professionnelle et la qualité de vie au travail etc.) la question du sexisme.

Affichage obligatoire relatif au harcèlement sexuel

Un affichage obligatoire est prévu en matière de lutte contre le harcèlement sexuel dans les lieux de travail et sur les portes ou dans les locaux où ont lieu les embauches. Cet affichage indique les sanctions applicables, les actions contentieuses civiles et pénales en matière de harcèlement sexuel et les coordonnées des autorités et services compétents.

 

LES DIX LEVIERS

  1. CONSTRUIRE UN PROGRAMME D’ACTION CONTRE LE SEXISME
  2. DÉFINIR CLAIREMENT LES ACTES PROHIBÉS
  3. METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE PRÉVENTION DU SEXISME
  4. INTÉGRER LA LUTTE CONTRE LE SEXISME DANS LE DIALOGUE SOCIAL
  5. SENSIBILISER À LA QUESTION DU SEXISME L’ENSEMBLE DES PERSONNES APPARTENANT À L’ENTREPRISE
  6. PRENDRE EN CHARGE LES VICTIMES ET TRAITER LES SITUATIONS DE SEXISME
  7. INSTAURER UNE VIGILANCE SUR L’ÉVENTUELLE PRÉSENCE DE STÉRÉOTYPES DE SEXE DANS TOUTES LES PROCÉDURES DU RESSORT DES RESSOURCES HUMAINES
  8. CONSTRUIRE UNE COMMUNICATION INTERNE ET EXTERNE DÉPOURVUE DE STÉRÉOTYPES DE SEXE
  9. ASSURER UNE PROMOTION ACTIVE DU PROGRAMME D’ACTION CONTRE LE SEXISME
  10. PROCÉDER À DES ÉVALUATIONS RÉGULIÈRES

Dates de formation

En présentiel ou distanciel.

04/11/2021 : Martinique en présentiel, distanciel fuseau horaires Martinique,
16/11/2021 : Lyon en présentiel, distanciel fuseau horaires Paris
 
Lu 564 fois
Lundi 4 Octobre 2021 - 15:46

Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Octobre 2021 - 14:38 CSE : nouvelles attributions environnementales

Mardi 28 Septembre 2021 - 11:59 Les risques professionnels : Travail de bureau



Formation en ligne CSE, CSSCT (Lille, Paris, Lyon, Marseille, Martinique, Cayenne, Ile de la réunion)



Nous joindre :

Pour vous accompagner plus facilement, nous avons mis en place un service d'accueil téléphonique performant vous permettant de nous joindre plus facilement. 




Désormais, vous pouvez contacter :

Groupe instant - Agora 3

Heures d’ouverture
Du lundi au vendredi : 9h00–17h00
Téléphone : 04 81 09 76 37

Formulaire de contact
 


27/08/2014



Nos prochains rendez-vous formation en inter-CSE ou distanciel




Inscription à la newsletter