Menu
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Face au Changement Climatique, l’Importance Cruciale du Dialogue Social et de l’Écologisation des Entreprises

Dans un rapport récent, l'Organisation internationale du travail (OIT) a mis en lumière les risques accrus pour la santé et la sécurité des travailleurs dus au changement climatique. Cet article explore comment les employeurs et les élus du comité social et économique (CSE) peuvent collaborer pour adapter les lieux de travail à ces nouvelles réalités, en mettant en œuvre des stratégies d'écologisation et en renforçant le dialogue social pour protéger efficacement nos équipes.

Rapport
Assurer la sécurité et la santé au travail à l’heure du changement climatique



Face au Changement Climatique, l’Importance Cruciale du Dialogue Social et de l’Écologisation des Entreprises
Face au Changement Climatique, l’Importance Cruciale du Dialogue Social et de l’Écologisation des Entreprises
Alors que la planète fait face à des défis climatiques sans précédent, l’Organisation internationale du travail (OIT) met en lumière, dans un rapport publié le 22 avril 2024, les risques croissants pour la santé et la sécurité des salariés induits par le changement climatique. En cette Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail, il est crucial de souligner les initiatives que les employeurs et les élus du comité social et économique (CSE) peuvent prendre pour protéger leurs équipes.

Les Principaux Risques Identifiés par l'OIT

Le rapport de l’OIT identifie six risques majeurs liés au changement climatique affectant le milieu de travail :
  1. Chaleur excessive, particulièrement pour ceux travaillant en extérieur ou dans des environnements mal ventilés.
  2. Rayonnement ultraviolet qui menace principalement les travailleurs en extérieur.
  3. Phénomènes météorologiques extrêmes, affectant les employés pendant et après ces événements, ainsi que lors des opérations de nettoyage.
  4. Pollution de l’air sur les lieux de travail.
  5. Maladies à transmission vectorielle, transmises par des parasites, des virus et des bactéries.
  6. Évolutions dans l’utilisation des produits agrochimiques, présentant de nouveaux risques chimiques.

L'Impératif de Réponses Immédiates

Face à ces défis, l’OIT souligne l'importance du dialogue social comme fondement d’une réponse efficace. Les élus du CSE, en collaboration avec les employeurs, sont appelés à élaborer des stratégies d'adaptation, en engageant des discussions qui pourraient déboucher sur des mesures concrètes pour améliorer la résilience des travailleurs face aux aléas climatiques.

En parallèle, l’ écologisation des pratiques d’entreprise se présente comme une réponse proactive aux changements climatiques. Ceci inclut la réduction des émissions de carbone, l'adoption de technologies vertes, et l’amélioration de l’efficacité énergétique au sein des entreprises. Des actions comme l’utilisation d'équipements durables et la mise en place de programmes de recyclage deviennent des standards vers lesquels se tourner.

Le Rôle Pivot des Élus du CSE

Les élus du CSE ont un rôle crucial à jouer. Ils doivent veiller à ce que les préoccupations environnementales et climatiques soient intégrées dans les politiques de santé et de sécurité au travail. Il est essentiel que ces politiques soient révisées régulièrement pour rester en phase avec les nouveaux risques et réglementations émergents.

Dans un monde où le changement climatique redessine le paysage des risques professionnels, les actions collectives et les innovations en matière de sécurité et de santé au travail sont plus que jamais nécessaires. Les employeurs, en collaboration étroite avec les élus du CSE, doivent agir avec promptitude pour intégrer la durabilité dans leur gestion quotidienne, assurant ainsi un avenir plus sûr pour tous les travailleurs.

Rapport
Assurer la sécurité et la santé au travail à l’heure du changement climatique

Pour aborder ces défis de manière efficace, les élus du CSE disposent d'un outil précieux : la Base de Données Économique, Sociale et Environnementale (BDESE). Cette base de données centralise les informations relatives à l'activité économique et sociale de l'entreprise, mais également, de plus en plus, les données environnementales qui sont cruciales dans le contexte actuel de changement climatique.

La BDESE permet aux élus du CSE de surveiller l'évolution des conditions de travail et des pratiques environnementales au sein de l'entreprise. Grâce à cet outil, ils peuvent identifier les zones à risque accrues par le changement climatique, telles que l'exposition à des températures extrêmes ou à des polluants spécifiques, et travailler avec les employeurs pour mettre en place des stratégies de prévention adéquates. De plus, la BDESE peut servir de référence pour évaluer l'efficacité des mesures déjà prises et planifier des améliorations futures en termes de sécurité, de santé et de préservation de l'environnement au travail.

En intégrant les données environnementales dans la BDESE, les élus du CSE et les employeurs peuvent ainsi créer un dialogue plus riche et plus informé, orienté vers des solutions durables qui bénéficient à tous les salariés et à l'entreprise dans son ensemble. Ce partenariat renforcé est essentiel pour naviguer avec succès à travers les défis posés par le changement climatique et pour bâtir un environnement de travail résilient et sécurisé.

Lu 162 fois
Dimanche 5 Mai 2024 - 17:43
Pierre DESMONT

Notez

Nouveau commentaire :


Inscription à la newsletter


    Aucun événement à cette date.




Formation en ligne CSE, CSSCT (Lille, Paris, Lyon, Marseille, Martinique, Cayenne, Ile de la réunion)



Nous joindre :

Pour vous accompagner plus facilement, nous avons mis en place un service d'accueil téléphonique performant vous permettant de nous joindre plus facilement. 




Désormais, vous pouvez contacter :

Groupe instant - Agora 3

Heures d’ouverture
Du lundi au vendredi : 9h00–17h00
Téléphone : + 33 7 57 84 13 76

Formulaire de contact
 


27/08/2014